Wiki Bayonetta
Advertisement


Tous pour un (All 4 One en anglais) sont des armes de la série Bayonetta. Ce sont les armes fétiches de Jeanne.

Obtention

Dans Bayonetta, il faut terminer le prologue avec Jeanne.

Dans Bayonetta 2, il suffit de finir le premier verset du Prologue avec Jeanne, à n'importe quel niveau de difficulté.

Ces armes seront automatiquement équipées à la place des Pistolets.

Description

Bayonetta

« Façonnés dans les ateliers de Rodin, le forgeron de l'Enfer, ces quatre fusils ont été gratifiés des noms de Athos, Porthos, Aramis et D'Artagnan. Ils consomment la magie de Jeanne. Leur cadence et leur puissance de tir est hors du commun. »

Bayonetta 2

« Façonnés dans les ateliers de Rodin, le forgeron de l'Enfer, ces quatre pistolets ont été gratifiés des noms de Athos, Porthos, Aramis et D'Artagnan. Poussant la magie de leur utilisateur à sa limite, la cadence de tir et le pouvoir d'arrêt de ces armes sont hors du commun. Ils peuvent canaliser d'importantes quantités d'énergie magique et permettre à leur utilisateur d'exprimer sa pleine puissance sans limite pour exécuter des attaques capillaires appelées Incantations. »

Particularités

Tous pour un possède une rapidité de tir très grande et des enchaînements de coups très rapides, communs à toutes les armes à feu. De plus, ses balles, comme l'Arsenal démoniaque, sont capables de rebondir contre les surfaces, et permet aussi d'utiliser les Incantations (ici, les poings et les talons de Madama Styx).

En maintenant le bouton d'attaque, Jeanne tirera des balles devant elle avant de pouvoir enchaîner avec un autre coup. Elle peut aussi utiliser la contre-esquive : en utilisant un coup de poing ou de pied puis en esquivant, elle performera une esquive tout en tirant des deux côtés.

Dans la culture populaire

Les noms des pistolets (Athos, Porthos, Aramis et D'Artagnan) sont les noms des héros du célèbre roman d'Alexandre Dumas « Les Trois Mousquetaires ». Une autre référence au roman est présente sur le canon de l'arme, où on peut y lire « Tous pour un, un pour tous », célèbre phrase des mousquetaires.

Anecdote

  • Cette arme, contrairement à l'Arsenal démoniaque, n'a pas été changée par une autre dans le second jeu.
  • Une faute de frappe peut être remarquée dans sa description du premier jeu : les développeurs ayant utilisé exactement la même description que l'Arsenal démoniaque, ils auraient cependant oublié de remplacer « Bayonetta » par « Jeanne ».

Sources

Advertisement