Wiki Bayonetta
Advertisement
ArrivéeTokyo-Bayo3

Arrivée de Bayonetta à Tokyo.

Tokyo est un des lieux-clés de l’intrigue de Bayonetta 3, ainsi qu’une ville du premier monde parallèle visité par Bayonetta. Elle héberge par ailleurs les quartiers généraux de son homologue, Bayonetta β1.

Tokyo (東京) est la capitale de facto du Japon, comptant à ce jour près de 14 millions d’habitants pour son seul centre-ville. Elle forme également l’une des 47 préfectures du Japon, en se composant de 23 arrondissements spéciaux. Bayonetta 3 reprend ainsi les arrondissements de Minato, Shibuya, Shinjuku, et Taito.

Bayonetta 3[]

Tokyo est le lieu où se déroule le premier arc du jeu, lors des chapitres 1, 2 et 3. Trois souvenirs de Tokyo sont par ailleurs achetables pour la chambre de Viola aux Portes de l'Enfer, séparés entre les trois chapitres.

Après avoir traversé le premier portail sur Thulé, Bayonetta arrive dans le premier monde parallèle, plus précisément dans un train de Tokyo. Passée la première lutte contre l’invasion homonculus, la sorcière assiste et secourt quelques soldats japonais face aux envahisseurs, dans le quartier de Shibuya.

Sur la voie ferrée de Shinjuku, Bayonetta rencontre l’homologue de Jeanne ainsi que la sienne au travers d’un Écho de souvenirs, passant à terme un pacte temporaire avec Phantasmaraneae, la démone de cette dernière. Au pied d’un immeuble panoramique imposant, elle affrontera également une créature lupine particulièrement sauvage, Strider.

Dans le dernier quartier traditionnel de Taito, Bayonetta arpente les allées marchandes en ruines, ainsi que son temple, où se sont retranchés les derniers rangs de l’armée. Bayonetta y voit alors son homologue combattre la menace ambulante Iridescent, qui arpente les cieux en rasant les immeubles, tout en dispersant les nuages d’éradication qui font disparaître les ruines.

Alors que Bayonetta β1 a réussi à faire s’écraser Iridescent, elle est vite mise en difficulté par de nouveaux homonculus. Voyant alors Bayonetta qui l’a suivie, elle lui lance ses armes fétiches, les yo-yos Ignis Araneae, avant de rendre son dernier souffle. L’affrontement final au milieu des ruines de Tokyo se joue alors entre Gomorrah Impie et Arch-Iridescent.

Lieux reproduits[]

Jeu-vidéo Monde réel
TourTokyo-Bayo3
Tour de Tokyo
(東京タワー, Tōkyō Tawā)
Tokyo Tower 20060211
BuyaCrossing-Bayo3
Shibuya Crossing
(渋谷スクランブル交差点, Shibuya Sukuranburu Kōsaten)
Shibuya Crossing réel
109Shibuya-Bayonetta3
109
(いちまるきゅう, Itchimarukyu)
Shibuya 109-réel
UmedaSkyBuilding-Bayo3
Umeda Sky Building
(梅田スカイビル, Umeda Sukai Biru)
2018 Umeda Sky Building
Kaminarimon-Bayo3
Kaminarimon (雷門)
« Porte du tonnerre »
Senso-ji Kaminarimon 201503a
AlléeNakamise-Bayo3
Allée commerçante de Nakamise
(仲見世通り, Nakamise-dōri)
Allée-Nakamise-réel
Hozomon-Bayo3
Hōzōmon (宝蔵門)
« Porte de la salle aux trésors »
Sensoji at night

Babioles trouvables[]

Nom Prix et localisation Description
Chienendormi-Babiole Bayo3
Chien endormi

1200 halos
Chapitre 1, Verset 10

« Cette babiole représente la célèbre statue de chien de la station de métro de Shibuya, souvent utilisée comme point de rencontre.

On dit que quiconque l'a en sa possession retrouvera une personne qui lui manque depuis longtemps. »
Minigratte-ciel-Babiole Bayo3
Mini gratte-ciel

1500 halos
Chapitre 2, Versets 4-5

« Cette babiole représente un lieu touristique doté d'une terrasse panoramique plutôt inhabituelle.

Étrangement, tous ceux qui le visitent achètent cette réplique très détaillée. »
Lanternepoche-Babiole Bayo3 1
Lanterne de poche

1900 halos
Chapitre 3, Versets 4-5

« Cette lanterne miniature représente la lanterne géante qui orne l'entrée d'un célèbre temple.

Hélas, pour des raisons de sécurité, il est impossible de l'allumer. »

Anecdotes[]

  • PlatinumGames référence à Tokyo d’autres jeux-vidéos qu’ils ont développés :
    • Le centre commercial 109 est estampillé du nombre « 101 », ainsi que du mot Wonder dans Bayonetta 3, faisant référence à The Wonderful 101.
    • Une effigie de Lappy, un personnage de Astral Chain, est présente à Shibuya Crossing ainsi que dans les bureaux de l’Umeda Sky Building.
  • Même si la langue des voix est réglée sur l’anglais, les soldats de Tokyo communiqueront en japonais.
  • Le Perseus Café présent dans plusieurs rues de Tokyo est une référence à l’enseigne américaine Starbucks, bien que son logo soit une tête de Méduse, créature vaincue par Persée, au lieu d’une sirène.
  • Bien qu’il se situe à Osaka (à plus de 500km de Tokyo), l’Umeda Sky Building est une auto-référence au studio de PlatinumGames, dont le siège se trouve dans la même ville japonaise. Le logo du studio est d’ailleurs visible dans les locaux.
    • Le P du studio est aussi repris sur un panneau publicitaire, visible dans le Chapitre 3.

Noms dans d'autres langues[]

Langue
Nom
Traduction
Drapeaujapon Japonais 東京
Tōkyō
-
Drapeaufrance Français Tokyo
-
DrapeauRU Anglais Tokyo
-
Drapeauallemagne Allemand Tokio
-
Drapeauitalie Italien Tokyo
-
Drapeauespagne Espagnol Tokio
-
Drapeaurussie Russe Токио
Tokio
-
Drapeauchine Chinois
(simplifié)
东京
Dōngjīng
-
Drapeautaiwan Chinois
(traditionnel)
東京
Dōngjīng
-
Drapeaucoréesud Coréen 도쿄
Tokio
-
Advertisement