Wiki Bayonetta
Advertisement
PortesParadis&Glamors-Chap3B2

Les Portes du Paradis.

Le Paradis est un lieu important de la série Bayonetta. C'est une des trois réalités de la Trinité des Réalités, en opposition à l'Enfer.

Aperçu[]

Contrairement à l'Enfer, le Paradis est un lieu très lumineux et paisible, qui est environ mille fois plus grand que la Terre. Il est peuplé par des créatures bienveillantes et serviables, les anges, ainsi que la déesse de la Création, Jubileus.

Les différents lieux qui existent au Paradis sont en réalité des milliers de parcelles de lieux déjà existants dans le monde des Hommes (telles que des villes, des églises, des jardins...), qui flottent chacune sur des îlots au milieu d'un gigantesque ciel doré. Le Paradis peut également reprendre des milieux apocalyptiques ou miséreux, mais rendus plus paradisiaques. Ainsi, ces lieux sont souvent élégamment végétalisés avec beaucoup d'arbres et de fleurs, et même des chutes d'eau cristalline, et bien plus colorés. La description de Fidelity rapporte enfin que le lieu du Paradis le plus proche du monde des Hommes est l'océan, étant au passage considéré comme étant un lieu sacré par ces derniers.

Lieux notables[]

Dans le premier Bayonetta ainsi que dans Bayonetta 2, le Paradis est un lieu où Bayonetta se rend pour aller chercher des artéfacts lui permettant de progresser dans son monde, tels que le sablier de l'espace-temps ou des fragments de mécanismes temporels. Dans ce cas comme dans un autre, elle y rencontre systématiquement des anges qu'elle ne se gêne pas d'éliminer.

Dans le premier Bayonetta, des Versets optionnels se déroulent au Paradis dans un lieu nommé Alfheim.

  • Les Portes du Paradis : deux gigantesques portes dorées s'élevant au milieu d'une mer de nuages dorée. Dans la ville de Vigrid, des Portes du Paradis prennent la forme de large arches rondes en pierre, décorées d'une statue de sage et de sorcière, et permettent de se rendre dans la version paradisiaque de l'endroit où elles se trouvent.
  • Jardin de lumière : la version paradisiaque des catacombes de Vigrid.
  • Aperçu d'un temple : la version paradisiaque de l'allée commerciale désafectée de Vigrid.
  • Cimetière du souvenir : un lieu singulier où se regroupent nombre de lieux-clés de Vigrid par lesquels est passée Bayonetta. Une réplique de la tour de l'horloge de l'Umbra s'y trouve également, souvenir des chasses aux sorcières.
  • Mer étoilée : un deuxième cimetière du souvenir, au milieu d'un décor cosmique. Iustitia y affirme une certaine présence.
  • Place de l'Éternité : la version paradisiaque de la Place de l'Église, à Noatun.
  • Cour du Crépuscule : la version paradisiaque de l'Église de Noatun.
  • Passage scintillant : la version paradisiaque du beffroi des ruines de l'église, dans le Chapitre II.

Étymologie[]

  • À l'exception du français et du chinois, le Paradis est nommé universellement Paradiso (Paradis en italien), en référence à la troisième cantica de la Divine Comédie, de l'écrivain italien Dante Alighieri.
    • Alfheim (Álfheimr) est un des neuf mondes de la mythologie nordique, où habitent les elfes de lumière.

Noms dans d'autres langues[]

Langue
Nom
Traduction
Drapeaujapon Japonais パラディソ, Paradiso
神域, Shin'iki
Calque de l'italien
Royaume divin
Drapeaufrance Français Paradis
-
DrapeauRU Anglais Paradiso
Paradise
Calque de l'italien
Paradis
Drapeauallemagne Allemand Paradiso
Paradies
Calque de l'italien
Paradis
Drapeauitalie Italien Paradiso Paradis
Drapeauespagne Espagnol Paradiso Calque de l'italien
Drapeaurussie Russe Парадизо, Paradizo Calque de l'italien
Drapeauchine Chinois
(simplifié)
天堂, Tiāntáng
神域, Shényù
Paradis
Royaume divin
Drapeautaiwan Chinois
(traditionnel)
天堂, Tiāntáng
神域, Shényù
Paradis
Royaume divin
Drapeaucoréesud Coréen 파라디소, Paradiso
신역, Sinyeog
Calque de l'italien
Royaume divin
Advertisement