Wiki Bayonetta
Advertisement

Jabberwock, également nommé le Dragon féérique vorace, est une fée de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon. Elle est une ancienne Tour, un des rangs les plus élevés de la hiérarchie féérique, au-dessus des Pions et des Cavaliers.

Jabberwock est le gardien du Sanctuaire de l'eau, lieu où est conservé le Noyau de l'eau.

Description[]

« Une fée dragon gigantesque qu'on trouve généralement dans les environs de la Cascade de la vouivre.
Jabberwock dévore tout et n'importe quoi, ne rechignant pas même à croquer d'autres fées à l'occasion. Il passe le plis clair de son temps à chasser, afin de rassasier un appétit aussi immense qu'il l'est. Tous en Avalon sont pris de terreur au simple claquement de ses ailes lorsqu'il s'envole pour patrouiller les cieux.

Il raffole de certains mets... exotiques, comme les gronades, fruit explosif d'une fleur originaire de l'Enfer. S'il repère ce fruit lors d'une patrouille aérienne, il piquera immédiatement dessus pour l'engloutir.

Son corps est couvert d'écailles plus dures que le métal. Par le passé, les fées ont tenté à maintes reprises de tuer Jabberwock, mais ne réussissant jamais à transpercer son « armure », c'est dans son estomac qu'elles ont fini.
Rien n'est plus terrifiant que son hurlement strident, si puissant qu'il crée des ondes de choc capables de déchirer les entrailles. »

Capacités[]

Jabberwock est un boss majeur, gardien du troisième noyau élémentaire. Il est particulièrement résistant aux attaques et inflige également de lourds dégâts dans des attaques rapides, brusques et de longue portée, destinées à empêcher Cereza de le viser avec son Entrave roncière. Son armure, si elle n'est pas attaquée lorsqu'il est immobilisé ainsi, lui permet alors d'absorber les attaques de Chouchou, et Jabberwock est également en capacité de la régénérer.

Jabberwock peut aussi attaquer depuis les airs dans des attaques plongeantes, ainsi que créer des bourrasques de vent pour repousser ses ennemis. Lorsqu'il entre en état de rage après avoir perdu son armure, Jabberwock vire au pourpre et tire un immense rayon couvrant la taille de toute la zone de combat, que Cereza et Chouchou doivent éviter en s'abritant derrière un plier.

Étymologie[]

  • Jabberwocky est un poème de l'auteur britannique Lewis Carroll, paru dans De l'autre côté de miroir (1871), une suite de son œuvre Alice au pays des merveilles. Dans ce poème y est décrit le Jabberwock, une monstre alors représenté comme un dragon possédant des yeux « flamboyants » ainsi que de très longues griffes qui « happent ».

Noms dans d'autres langues[]

Langue
Nom
Traduction
Drapeaujapon Japonais ジャバウォック
大喰らいの妖精竜
Jyabauokku
Ōgurai no Yōseiryū
Jabberwock
Fée-dragon vorace
Drapeaufrance Français Jabberwock
Dragon féérique vorace
-
DrapeauRU Anglais Jabberwock
Voracious Faerie Dragon
Jabberwock
Fée-dragon vorace
Drapeauallemagne Allemand Jabberwock
Unersättlicher Feendrache
Jabberwock
Fée-dragon insatiable
Drapeauitalie Italien Jabberwock
Fata dragone vorace
Jabberwock
Fée-dragon vorace
Drapeauespagne Espagnol Jabberwock
Dragón feérico voraz
Jabberwock
Dragon féérique vorace
Drapeaurussie Russe Бармаглот
Прожорливый драгон-фея
Barmaglott
Prajorlivyy draguonn-feïa
Nom russe de Jabberwocky
Fée-dragon vorace
Drapeauchine Chinois
(simplifié)
贾巴沃克
暴食妖精龙
Jiǎbāwòkè
Bàoshí Yāojing Lóng
Jabberwock
Fée-dragon vorace
Drapeautaiwan Chinois
(traditionnel)
賈巴沃克
暴食妖精龍
Jiǎbāwòkè
Bàoshí Yāojing Lóng
Jabberwock
Fée-dragon vorace
Drapeaucoréesud Coréen 재버워크
욕탐스러운 요정용
Jaebeowokeu
Yogtamseuleoun Yojeong-yong
Jabberwock
Fée-dragon gloutonne

Galerie[]

Advertisement