Wiki Bayonetta
Advertisement

Amadán Dubh (prononcé a-ma-daan-douv), également nommé le Jongleur wisp fou, est une fée de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon. Elle est classée au rang supérieur de Fou du roi ambre, au-dessus des Pions et des Cavaliers.

Amadán Dubh est la forme évoluée et démente d'Amadán, et est également le gardien du Noyau de pierre.

Description[]

« Directeur du Grand cirque d'Amadán en Avalon. Saltimbanque dans l'âme qui excelle dans l'art d'épater la galerie, Amadán Dubh était autrefois connu à travers Avalon pour ses incroyables numéros de cirque mettant en scène les wisps (notamment « Le Grand Canon à Wisps », un canon pouvant tirer 10 wisps simultanément).
Rien ne fait plus plaisir à Amadán que de terrifier les pauvres wisps. Il passe le plus clair de son temps à inventer de nouveaux moyen de les martyriser.

Par le passé, le cirque disposait d'une belle troupe, et était sans conteste l'attraction la plus populaire d'Avalon. Amadán était fier de son succès et ambitionnait d'agrandir et d'améliorer son cirque. Mais son désir perpétuel de perfectionner ses petits spectacles de terreur tourna à l'obsession, et peu à peu, il perdit toute raison. Le cirque ferma ses portes, condamnant Amadán à produire ses spectacles pour lui seul.

Auparavant, Amadán était une fée de petite stature plutôt banale. Mais il fut le premier à s'intéresser aux arts du cirque lorsque ceux-ci apparurent en Avalon. Au début, il se concentra sur des performances tout à fait normales, mais il dévia progressivement vers des numéros plus centrés autour des wisps, ce qui fit sensation. Cette notoriété démultiplia le nombre de wips martyrisés, créant par la même occasion un excès d'ondes négatives qu'Amadán absorba jusqu'à devenir une caricature de lui-même. »

Capacités[]

Le combat de boss d'Amadán Dubh montre, dans un premier temps, son arsenal composé de multiples missiles de feux d'artifice à tête chercheuse. Par la suite, la fée fait appel à divers tours de crique, à commencer par une balancée sur un trapèze, puis la chevauchée d'un grand ballon à pointes ; Chouchou doit alors frapper Amadán Dubh une première fois pour faire sortir le bouchon du ballon, puis utiliser sa forme bois pour l'ouvrir et dégonfler le ballon.

Dans sa seconde phase, Amadán Dubh saute de pilier en pilier en esquivant systématiquement tous les tirs de canon de Cereza ; cette dernière doit alors l'immobiliser en premier avec l'Entrave roncière, avant d'appuyer sur l'interrupteur du canon. Une fois vaincu, le canon d'Amadán Dubh est alors utilisé contre lui par Cereza, Chouchou et les wisps qu'il a martyrisés.

Noms dans d'autres langues[]

Langue
Nom
Traduction
Drapeaujapon Japonais アマダン・ドーブ
ヒトダマ芸の達人
Amadan Dōbu
Hitodama-gei no Tatsujin
Amadán Dubh
Maître des numéros de wisps
Drapeaufrance Français Amadán Dubh
Jongleur wisp fou
-
DrapeauRU Anglais Amadán Dubh
Lunatic Wisp-Juggler
Amadán Dubh
Jongleur wisp lunatique
Drapeauallemagne Allemand Amadán Dubh
Irrer Irrlicht-Künstler
Amadán Dubh
Artiste wisp fou
Drapeauitalie Italien Amadán Dubh
Giocoliere lunatico
Amadán Dubh
Jongleur lunatique
Drapeauespagne Espagnol Amadán Dubh
El malabarista lunático
Amadán Dubh
Le jongleur lunatique
Drapeaurussie Russe Темный шут
Безумный обманщик крох
Tiemnyy shoutt
Biezoumnyy obmanchtchik krokh
Bouffon Noir
Farceur wisp fou
Drapeauchine Chinois
(simplifié)
阿玛丹・杜布
人魂技艺的专家
Āmǎdān Dùbù
Rénhún Jìyì de Zhuānjiā
Amadán Dubh
Maître des numéros de wisps
Drapeautaiwan Chinois
(traditionnel)
阿瑪丹・杜布
人魂技藝的專家
Āmǎdān Dùbù
Rénhún Jìyì de Zhuānjiā
Amadán Dubh
Maître des numéros de wisps
Drapeaucoréesud Coréen 아마단 도브
도깨비불 재주의 달인
Amadan Dobeu
Dokkaebi Bul Jaejuui Darin
Amadán Dubh
Maître des numéros de wisps

Étymologie[]

  • Amadán Dubh est un créature du folklore celte et irlandais, aussi connue sous le nom du « Bouffon noir ». Toute personne qu'il touchait, voire qui le regardait, subissait une sensation atroce qui la laissait paralysée voire même pour morte, sans qu'elle puisse être guérie. Amadán Dubh attirait par ailleurs ses victimes en jouant du pipeau, assis sur des monticules de fées lors des solstices d'été[1].

Galerie[]

Références[]

  1. emeraldisle.ie, Amadán Dubh
Advertisement